La lettre de l’ADLI n°11 – Décembre 2013

La lettre de l’ADLI N°11 – Décembre 2013

Voici la dernière lettre de l’ADLI de l’année 2013.
Nous espérons avoir pu tout au long de cette année vous apporter des informations pertinentes pour vos structures et vous.
La Fédération des centres sociaux et socioculturels du Val-de-Marne vous souhaite de passer d’excellentes fêtes de fin d’année.
Bonne lecture et rendez-vous en 2014 !

Infos de l’ADLI

  • Etat des lieux de l’offre linguistique dans le Val-de-Marne

Suite à la rencontre départementale de mai dernier portant sur la restitution des travaux autour des problématiques liées à la linguistique dans le département du Val-de-Marne, nous vous informons que le document de synthèse de cette journée sera très bientôt téléchargeable sur le site ADLI : http://adli94.org dans l’onglet Actions et Productions.

Cette synthèse expose les différents éléments de la journée, met en relief les échanges et les pistes d’actions préconisés par les participants dans les différents ateliers.

Pour rappel, vous trouverez, également au même endroit, un répertoire de l’offre de formation linguistique départementale par commune édité à la suite de la journée.

Contact fdcs94-adli@orange.fr

  • Documents Ecole & Familles migrantes

Afin de valoriser le travail opéré lors des trois dernières rencontres départementales (2011, 2012 et 2013) sur la thématique Ecole & Familles migrantes dans le Val-de-Marne, deux documents de communication seront prochainement publiés.

Ces documents permettront de mettre en exergue la richesse collective construite par l’ensemble de la communauté éducative sur cette thématique lors de ces rencontres.

Contact fdcs94-adli@orange.fr

  • Diagnostic Villeneuve-Saint-Georges

Suite à la restitution du diagnostic local du mois d’octobre dernier sur le territoire de Villeneuve-Saint-Georges, la Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels du Val-de-Marne avec la collaboration du Centre social « Asphalte » poursuit son travail.

Une réunion collective avec les partenaires associatifs et institutionnels participants à cette expérience est organisée le jeudi 12 décembre prochain afin de réfléchir collectivement et prioriser les propositions ou pistes d’actions à développer.

Contact fdcs94-adli@orange.fr

Infos diverses

§        Actualités

  • Refondation des politiques d’intégration : publication des rapports des 5 groupes de travail

Dans le cadre de la refondation de la politique d’intégration annoncée en février 2013 par le Premier ministre, cinq groupes de travail thématiques ont été constitués au début du mois de juillet dont les conclusions sont présentées dans ce rapport: un groupe « Habitat » (ségrégations urbaines, ruralité, mobilité géographique), ; un groupe « Faire société » (citoyenneté, services publics, dialogue avec la société civile) ; un groupe « Connaissance reconnaissance » (culture, histoire, mémoire) ; un groupe « Mobilités sociales » (éducation, emploi, formation) ; un groupe « Protection sociale » (prévention, accès aux droits, personnes âgées).

http://www.gouvernement.fr/presse/refondation-de-la-politique-d-integration-releve-de-conclusions

  • Rapport Groupe de travail « Protection sociale » :

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/134000759/0000.pdf

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/134000760/0000.pdf

  • Rapport Groupe de travail « Habitat » :

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/134000757/0000.pdf

  • Rapport Groupe de travail « Mobilités sociales » :

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/134000758/0000.pdf

  • Rapport Groupe de travail « Connaissance reconnaissance » :

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/134000756/0000.pdf

  • Loi sur l’enseignement supérieur et à la recherche modifie les règles applicables aux étudiants et aux scientifiques chercheurs en matière de droit au séjour

Avec la loi du 22 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et à la recherche, la durée de validité de l’Autorisation Provisoire de Séjour (APS) – délivrée à l’étudiant qui souhaite compléter sa formation par une première expérience professionnelle – est désormais de 12 mois (contre 6 auparavant). A ce jour, les modalités d’obtention de l’APS restent inchangées. La délivrance de l’APS n’est plus soumise à la perspective de retour dans le pays d’origine de l’étudiant, ni à la participation au développement économique de la France ou du pays d’origine. À l’issue de l’APS, l’intéressé pourvu d’un emploi ou titulaire d’une promesse d’embauche, est autorisé à séjourner en France sans que lui soit opposable le critère de la situation de l’emploi (posséder un contrat de travail visé par l’autorité administrative ou une autorisation de travail).

Le titre de séjour pluriannuel portant la mention « étudiant » est créé à l’instar du dispositif déjà existant pour les chercheurs. Ce titre est délivré dès l’expiration du visa de long séjour valant titre de séjour.

De plus, les titulaires du titre « scientifique-chercheur » peuvent conserver leur carte de séjour en cas de perte involontaire d’emploi, au même titre que les salariés, les titulaires du titre travailleur temporaire et les détenteurs de la carte bleu européenne.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=FE7AE196F1686CF33730388B97385B55.tpdjo13v_1?cidTexte=JORFTEXT000027735009&dateTexte=20131128

  • Suspension d’un décret excluant les étrangers des concours de professeurs du privé

Le Conseil d’Etat a ordonné mardi au Ministère de l’Education nationale de rouvrir le concours de l’enseignement privé pour permettre à des candidats étrangers d’y participer.

Le 23 août 2013, le gouvernement avait publié un décret fixant de nouvelles règles de recrutement et de formation pour les enseignants des écoles privées sous contrat. Ce décret retirait aux étudiants étrangers non communautaires la possibilité de passer les concours de l’enseignement privé. Les étrangers et les étrangères ne pouvaient dès lors plus prétendre au statut et à la stabilité offerts par la réussite aux concours. Ils ne pouvaient enseigner que comme « maîtres délégués ».

Jugeant qu’il existait « un doute sérieux sur la légalité » de certaines dispositions du décret, le Conseil d’Etat a décidé de suspendre en partie le texte. Il ordonne également au Ministère de « procéder à titre provisoire à (une) réouverture » de la période d’inscription au concours.

Pour rappel, un candidat étranger ne peut se présenter aux concours de la fonction publique.

http://www.sauvonsluniversite.com/IMG/pdf/Ordonnance_de_suspension.pdf

  • « Rapport sur la réforme du droit d’asile »

La Sénatrice Valérie Létard et le Député Jean-Louis Touraine ont remis au Ministre de l’Intérieur le rapport sur la réforme de l’asile. Ce dernier préconise une orientation des demandeurs sur l’ensemble du territoire national, en instaurant des quotas par région, permettant un désengorgement des structures d’accueil et d’hébergement. Il propose également une simplification des démarches administratives et l’accord automatique d’une aide juridictionnelle en cas d’appel, afin de réduire les temps d’instruction.

Ce rapport sera suivi d’une concertation avec les acteurs du secteur, pour discuter d’un projet de loi.

http://www.immigration.interieur.gouv.fr/content/download/66780/483836/file/131128%20-%20Rapport%20sur%20la%20r%C3%A9forme%20de%20l’asile_avec%20annexes_291113.pdf

  • « L’Europe rajeunie par ses migrants »

Elena Ambrosetti, démographe, est maître de conférence de démographie à la Faculté d’économie de l’Université La Sapienza de Rome.  Cristina Giudici exerce également dans cette même Université.

Leur article, « L’Europe rajeunie par ses migrants », met en évidence le déclin et le vieillissement rapide de la population européenne sans la présence des migrants. Leur analyse démographique plaide pour des politiques plus favorables à la mobilité et plus accueillantes.

http://www.revue-projet.com/articles/2013-07-l-europe-rajeunie-par-ses-migrants/

  • Les enfants d’immigrés réussissent mieux à l’école que les autres

Une étude de l’observatoire des inégalités démontre que les enfants d’immigrés réussissent mieux à l’école que les enfants français.

La contribution de cet article à la sociologie des inégalités scolaires tient à quatre éléments :

–          l’usage de catégories d’origines précises, qui montre l’importance de l’hétérogénéité scolaire au sein de l’ensemble « enfants d’immigrés » ;

–          l’usage de la méthode d’appariement exact, qui permet de ne pas supposer un effet uniforme des propriétés sociales sur les résultats scolaires dans tous les groupes ;

–          l’étude de la formation précoce des inégalités scolaires dès la première année de l’école primaire ;

–          l’interprétation des différences de résultats scolaires par la prise en compte de caractéristiques sociales pré-migratoires des immigrés.

http://www.inegalites.fr/spip.php?article1458

  • Le manuel sur l’accès à la nationalité française et son impact sur l’intégration des immigrés

Proposant des indicateurs, des comparaisons européennes et des recommandations de réforme la politique de naturalisation, le manuel sur l’accès à la nationalité française et son impact sur l’intégration des immigrés contient des données favorisant la compréhension et l’amélioration des politiques liées à l’accès à la nationalité.

Cette étude fait apparaître, par exemple, que la France est le pays européen où les étrangers attendent le plus longtemps avant de devenir français et que les critères de naturalisation sont plus stricts que dans la plupart des pays d’Europe de l’Ouest, notamment au regard de la connaissance de la langue, des principes et des valeurs de la république française ou des conditions de ressources.

http://www.eudo-citizenship.eu/images/acit/acit_handbook_france_translated.pdf

  • Rapport de l’état de la migration dans le monde 2013….

L’Organisation Internationale des Migrants (OIM) a publié un rapport « État de la migration dans le monde 2013 : le bien-être des migrants et le développement ». Il met l’accent sur le migrant en tant que personne en analysant les effets positifs et négatifs de la migration sur le bien-être individuel. Ce rapport explore la manière dont la migration affecte de plusieurs manières la qualité de vie et le développement humain.

https://www.iom.int/cms/fr/sites/iom/home/news-and-views/press-briefing-notes/pbn-2013/pbn-listing/rapport-de-loim-etat-de-la-migra.html

  • Rapport d’activité 2012 de l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII)

L’OFII publie son rapport d’activité et revient sur ses principales missions (accueil et intégration des étrangers, premier accueil des demandeurs d’asile, aide au retour et à la réinsertion des ressortissants étrangers, participation à la gestion des flux migratoires) ainsi que sur les moyens dont il dispose.

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/134000761/0000.pdf

De la lecture et des outils

  • Revue ProAsile « NOUVEAUX REGARDS, NOUVEAUX DÉFIS »

Ce numéro de ProAsile s’inscrit dans les objectifs quotidiens de l’association France Terre d’Asile : « décrypter le phénomène complexe que sont les migrations afin de contribuer à leur dédiabolisation auprès du plus grand nombre – c’est un combat contre l’ignorance et son corollaire, la xénophobie (…)».

http://www.france-terre-asile.org/images/stories/publications/proasile/proasile-23-final-web.pdf

  • « La saison de l’ombre »

Le prix Femina 2013 a été décerné ce mercredi 6 novembre à la Camerounaise Léonora Miano pour « La saison de l’ombre » (Grasset). Ce roman raconte l’esclavage, mais du point de vue de ceux qui ont dû vivre avec le traumatisme de voir les leurs arrachés à leur amour.

http://www.leonoramiano.com/?page=la-saison-de-l-ombre&PHPSESSID=0dd59ecf58c6845b7c8b7e8904dcebd2

  • « France Plurielle : le défi de l’égalité réelle »

Journaliste spécialiste des questions d’intégration et d’immigration, Laetitia Van Eeckhout a travaillé au journal Le Monde. De cette expérience de terrain, elle publie un livre : « France Plurielle : le défi de l’égalité réelle » qui dresse le portrait d’une France qui ne parvient pas à accepter la différence.

Laetitia Van Eeckhout donne ici la mesure des défis lancés à la France d’aujourd’hui et les clés pour que le pays reconnaisse la richesse de sa pluralité.

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Folio/Folio-actuel/France-plurielle

  • « 1983-2013 : La Longue marche pour l’égalité »

La journaliste Nadia Hathroubi-Safsaf, rédactrice en chef du Courrier de l’Atlas prend la marche de 1983 comme point de départ d’une réflexion sur les réussites et échecs des 30 ans qui l’ont suivi. L’auteure a retracé les origines et analysé les conséquences de cet événement. Elle a recueilli des témoignages d’anciens marcheurs, d’acteurs majeurs de la marche, autant de sources d’inspiration pour les générations de l’immigration visible.

Elle pose ainsi un regard critique sur la politique de la ville, censée sortir les cités du ghetto, mais aussi sur différentes initiatives associatives, de SOS racisme à Ni putes ni soumises.

http://www.i-editions.com/catalogue/livres/?id=185

  • « En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté »

ATD Quart Monde publie un ouvrage outil et manifeste : « En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté ».

Cet ouvrage défait la chape de plomb du fatalisme. Ce livre répond point par point à plus de 80 de ces idées reçues sur la pauvreté. Il invite à briser les murs de l’apartheid social qui s’est instauré en France et à vivre une rencontre libératrice : sortir des préjugés où les uns sont bons et les autres mauvais, se connaître au lieu de s’ignorer pour inventer ensemble une société où la misère n’aura plus droit de cité.

http://www.editionsquartmonde.org/En-finir-avec-les-idees-fausses?var_recherche=en%20finir%20avec%20les%20id%25

  • « Dictionnaire des étrangers qui ont fait la France »

Pascal ORY, professeur d’histoire à la Sorbonne, a publié un «Dictionnaire des étrangers qui ont fait la France» qui commence en 1789 avec la proclamation de la « Nation française » et va jusqu’à nos jours. Pour distinguer les étrangers, l’auteur s’est entendu sur un critère juridique simple : être né sous statut étranger (Se trouvent ainsi exclus les Français nés à l’étranger, dans les colonies ou départements comme l’Algérie, les descendants d’immigrés et les binationaux).

On peut y découvrir le rôle des ingénieurs britanniques au début de l’industrialisation, des manouches dans la diffusion du cinématographe, ou des dockers sénégalais à Marseille après la Seconde Guerre mondiale.

http://www.bouquins.tm.fr/site/dictionnaire_des_etrangers_qui_ont_fait_la_france_&100&9782221113165.html

  • Livret pour déconstruire les principaux préjugés

Le Collectif National Droits de L’Homme Romeurope publie une brochure pour déconstruire les principaux préjugés ancrés dans l’opinion publique sur les ressortissants européens vivant en condition de grande précarité en France et que l’on appelle « Roms ».

Cet outil vise aussi à permettre au public de s’informer davantage sur les réalités vécues par ces personnes.

http://www.romeurope.org/IMG/pdf/20130613_guide_ceux_quon_appelle_les_roms-web-2.pdf

  • Film « Louées soient les immigrantes ! »  

Ce film documentaire de Michel et Elie Séonnet se veut être un hommage à toutes ces femmes anonymes (quatre femmes venues d’Italie, du Sénégal, d’Algérie, du Vietnam) qui, au prix de durs combats, viennent apporter leur pierre à l’histoire de notre nation.

Guidés par la conviction que le rôle des femmes est décisif dans la capacité qu’ont les familles immigrantes à trouver leur place dans le pays d’accueil, ils écoutent leurs paroles, les accompagnant sur les lieux de leur vie. Avec elles, il essaie de comprendre comment, au fil des années, elles ont réussi à apprivoiser cette rue, ce village, ce pays qui leur étaient étrangers, faisant ainsi de cette dure lutte l’enrichissement de toute une nation.

Avec elles, nous refaisons, pas à pas, les trajets difficiles de l’apprentissage.

Vous pouvez visionner un extrait sur le lien suivant : http://www.collectifbke.com/film/louees/

  • Film « Sur le chemin de l’école »  

« Sur le Chemin de l’école » est un film documentaire de Pascal Plisson et Barthelemy Fougea, réalisateur et producteur. Le film suit la destinée de cinq enfants aux quatre coins du globe, pour qui l’accès à l’éducation est à priori impossible. Chaque histoire est suivie en parallèle les unes des autres afin de faire entrer en résonance chaque cas avec les autres.

Vous pouvez visionner un extrait sur le lien suivant : http://www.youtube.com/watch?v=jsyDtye0B7E

  • 3 vidéos pédagogiques pour lutter contre les idées reçues sur l’immigration

Selon Hélène Flautre, députée européenne d’Europe Écologie – Les Verts, les questions migratoires sont malmenées, notamment en temps de campagne électorale. Les grands fantasmes qui entourent la question de l’immigration et de l’ouverture des frontières deviennent alors monnaie courante sur la scène politique et médiatique.

Pour recontextualiser les enjeux, la députée européenne a imaginé en 2012 trois dessins animés pédagogiques ; le but étant de lever les clichés sur l’immigration.

http://www.liberation.fr/societe/2012/04/03/il-est-temps-de-reconnaitre-que-l-immigration-est-benefique_807961

  • Webdoc « Photo de classe »

La classe de CE2 de Julie Noël de l’école Gustave Rouanet à Paris s’est lancée dans la création d’un documentaire multimédia sur la diversité à l’école.

Durant une année, les élèves ont enquêté sur leurs origines, leur histoire familiale, ont débattu sur le racisme, l’immigration et la notion d’être français. Beaucoup d’entre eux ont des parents qui ne sont pas nés en France et ne connaissent que « très peu de choses sur leurs origines ». En valorisant l’origine des enfants, « Photo de classe » a libéré la parole et favorisé le dialogue au sein des familles qui se sont beaucoup impliquées dans cette aventure.

Le webdoc « Photo de classe », réalisé par Estelle Fenech et Catherine Portaluppi, raconte donc cette expérience qui regarde l’école autrement.

http://www.photo-de-classe.org/#/accueil

Des rendez-vous possibles

§        Dans le Val-de-Marne

  • Après-midi de sensibilisation sur la pratique de l’excision : 4 février 2014

A l’occasion de journée internationale contre les mutilations sexuelles féminines, une projection du film « BILAKORO » suivie d’un débat en présence de la réalisatrice, Johanna BEDEAU et du GAMS (Groupement pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles Féminines), se déroulera dans la salle des fêtes de la Préfecture. En partenariat avec le Conseil Général du Val-de-Marne, l’exposition « Les Magnifiques » fruit du travail de cinq femmes suivies par l’EDS de Sucy-en-Brie sera présentée. Cet après-midi est ouvert à toutes et à tous.

Bilakoro raconte la vie quotidienne de trois femmes face à l’excision. De Bamako à Paris, Awa, Kadidia et Inna parlent de leurs douleurs malgré la pression culturelle qu’elles subissent. Chacune à sa manière lutte contre l’excision.

Plus d’infos et inscriptions à ddcs-droitsdesfemmes@val-de-marne.gouv.fr

  • Exposition: Regards croisés. Traditions de fêtes en Val-de-Marne et à Yen Baï

L’exposition « Regards croisés, traditions de fêtes en Val-de-Marne et à Yen-Baï (Vietnam) » a commencé le 18 septembre aux Archives départementales du Val-de-Marne dans la salle d’exposition Claire-Berche. Elle propose un voyage au cœur des traditions de fêtes d’hier et d’aujourd’hui, dans le Val-de-Marne et au Vietnam. Sa présentation jusqu’en juillet 2014 sera complétée par un volet itinérant exposé au Centre culturel vietnamien à Paris à partir du 30 janvier 2014.

Entrée libre, le lundi de 13h30 à 17h30 et du mardi au vendredi de 9h à 17h30.

Ouvertures exceptionnelles une fois par mois : en nocturne le mardi jusqu’à 20 heures, le samedi de 9h00 à 17h30.

Tél. : 01 43 99 72 12

http://www.cg94.fr/evenement/25855-exposition-regards-croises-traditions-de-fetes-en-val-de-marne-et-yen-bai.html

  • Rencontre « Approches en Val-de-Marne du monde de demain» à Fontenay-sous-Bois

Dans le cadre de ses actions menées en faveur de la paix, le Conseil général développe des rencontres en Val-de-Marne sur les mutations du monde.

Après une première saison consacrée aux révolutions arabes, « Approches en Val-de-Marne du monde de demain » revient avec un cycle de conférences sur l’Afrique en mouvement. Ces conférences sont organisées en partenariat avec l’Institut de Recherche et d’Etudes Africaines – Maison de l’Afrique (IREA) et la Ville de Fontenay-sous-Bois. Elles se tiennent à la Maison de la Vie associative et du Citoyen.

La prochaine rencontre aura lieu le Vendredi 24 Janvier 2014 de 19h à 22h à Fontenay-sous-Bois sur la thématique « Vérité, justice et réconciliation » avec l’intervention de Nestor Bidadanure, chercheur, et Jacqueline Derens, écrivain.

http://www.cg94.fr/europe-international/approches-en-val-de-marne-du-monde-demain.html

  • Festival AFRICOLOR

Pour sa vingt-cinquième édition, le festival AFRICOLOR retourne aux sources des musiques africaines. A la Nouvelle-Orléans, à la Réunion ou en Ile-de-France, elles ont participé à l’histoire de toutes les musiques, du bal à la musique contemporaine. Le festival continue donc d’accueillir ces musiques. Il poursuit sa programmation d’artistes. Un quart de siècle après sa fondation, le festival sait trop bien que l’histoire de la musique passe parfois par des courants sous-marins qui créent des lames de fond.

Le 22 Décembre à 16h à Bonneuil-sur-Marne à la salle Gérard Philippe, dans le cadre du festival, Rokia Traoré présente son nouveau projet intitulé Roots II. Elle emmène avec elle la dernière promotion de chanteurs et instrumentistes de sa fondation Passerelle (dont le but est d’aider les jeunes musiciens africains à se professionnaliser tout en construisant une filière musicale en Afrique) pour une soirée où s’enchaînent répertoire traditionnel et tubes revisités.

http://www.ville-bonneuil.fr/vivre-a-bonneuil/culture-et-loisirs/la-salle-gerard-philipe/programmation-spectacle/festival-africolor-rokia-traore/

http://www.africolor.com/

§        A Paris

  • Cycle de conférences « L’UniverCité »

Le Musée de l’Histoire de l’Immigration présente dans le cadre du cycle de conférence « L’UniverCité » les colloques suivants :

  • une conférence « Une France terre d’accueil » avec l’intervention de Delphine Diaz de l’Université Paris-Sorbonne animé par Sylvie Aprile le mardi 10 Décembre 2013 à 18h30.

http://www.histoire-immigration.fr/2013/7/une-france-terre-d-accueil

  • une conférence « Des musulmans dans l’histoire de l’Europe » avec l’intervention de Jocelyne Dakhlia et Bernard Vincent, directrice et directeur d’étude à l’EHESS le mardi 21 Janvier 2014 à 18h30.

http://www.histoire-immigration.fr/2013/7/des-musulmans-dans-l-histoire-de-l-europe

  • Forum « Ceux qui marchent encore » à Paris

Les 7 et 8 décembre 2013, à la Belleviloise (Paris) et au Cabaret Sauvage (Paris), les associations L’Echo des Cités, Remembeur et Tactikollectif présentent le forum « Ceux qui marchent encore ». A l’occasion de cette initiative, auront lieu deux jours de rencontres, exposition, débats et programmation culturelle autour de cette histoire collective qu’est la Marche pour l’égalité et contre le racisme. Il s’agira de mettre en évidence les expressions contemporaines, politiques, artistiques, sociales, des acteurs des quartiers.

  • Expositions du musée du Quai Branly

Le Musée du Quai Branly présente diverses expositions :

  • Secrets d’Ivoire, l’art des Lega d’Afrique Centrale

Les Secrets d’Ivoire des Lega d’Afrique Centrale sont dévoilés au Musée du Quai Branly lors d’une exposition visible jusqu’au 26 Janvier 2014. Pour cette exposition, le Musée du Quai Branly a intégré des œuvres du fonds Jay T. Last conservées au Fowler Museum at UCLA (Los Angeles) dans une scénographie où retentissent les valeurs des Bwami, à travers des proverbes lega : en effet, les lega sont intimement liés à la société secrète Bwami, organisée en « grades » de sagesse et de prestige, et dans laquelle l’art est symbole de réussite.

  • Kanak- L’art est une parole

Vingt-cinq ans après les accords de Matignon, cette exposition est une occasion pour le peuple kanak de faire partager sa culture. L’exposition présentée jusqu’au 26 Janvier 2014 est organisée autour d’un grand principe: ce sont les Kanak eux-mêmes qui assurent au visiteur la compréhension de leur monde et de leur vision. L’exposition tente de concilier le point de vue du Kanak regardant ces visiteurs venus d’un autre monde et celui du marin, du colon ou du missionnaire européen sur la vie et la parole kanak.

L’exposition est ainsi l’occasion, autour trois cents œuvres et documents présentés, de faire dialoguer le riche patrimoine immatériel du monde kanak et des œuvres en grande partie issues d’institutions muséales occidentales qui sont aujourd’hui les gardiennes d’une bonne part du patrimoine matériel.

  • Nocturnes de Colombie

Le Musée du Quai Branly propose de découvrir 4 photographes colombiens au travers de l’exposition « Nocturnes de Colombie, Images contemporaine » jusqu’au dimanche 2 février 2014.

La tonalité de cet accrochage tranche à plusieurs titres avec les images du front de Seine : le travail est essentiellement en noir et blanc, les supports multiples (fixes ou animés), l’expression moins documentaire et plus plasticienne. L’ensemble donne à voir un panorama inédit des réalités contrastées de la Colombie contemporaine.

http://www.quaibranly.fr/fr/programmation/expositions.html

  • Célébration des 40 ans de La revue Diversité

La revue Diversité célèbre ses 40 ans le 18 décembre prochain au Musée de l’Histoire de l’Immigration. Cet événement sera l’occasion de revenir sur l’histoire de la revue, et à travers elle, des objets qu’elle a travaillés durant quatre décennies : la ville, l’école et la diversité.

Une journée riche d’échanges et de partages se prépare où temps d’échanges, tables rondes, projections de webdocumentaires réalisés par des enseignants et leurs élèves dans le cadre du projet Raconte ta ville (http://www.cndp.fr/raconte-ta-ville/accueil.html) et représentation de la pièce de théâtre « C’était hier », de la compagnie « Pourquoi » (https://www.youtube.com/watch?v=Q9klNRKoHmY) sont au programme.

Cette journée sera ponctuée de moments de convivialité autour d’un déjeuner et d’un cocktail de clôture notamment.

Pour faciliter la préparation de cette journée, vous pouvez vous inscrire en indiquant votre participation à Elsa RENOUF : elsa.renouf@cndp.fr

  • Hommage d’Haïti à Aimé Césaire

En cette année de commémoration du centenaire de la naissance d’Aimé Césaire, l’Ambassade d’Haïti en France organise deux tables rondes et une heure de spectacle « Paroles de Créoles » le 7 décembre 2013 de 15h à 20h à la maison des Cultures du Monde (Paris).

Entrée libre

http://www.maisondesculturesdumonde.org/sites/default/files/fichiers_attaches/dossier_presse.pdf

  • Exposition « Bamako Photo in Paris »

Les Rencontres photographiques de Bamako, 10ème biennale de la photographie africaine, ne pouvaient pas se dérouler dans la capitale malienne cette année en raison des événements qui secouent le pays. Trois passionnés d’Afrique et d’images ont décidé de rendre hommage aux photographes maliens en leur permettant de s’exprimer.

Jusqu’au 7 décembre au Carré de Baudouin à Paris, aux côtés des grandes signatures comme Malick Sidibé et  Seydou Keita, avec leurs photos vintage, s’illustrent d’autres plus jeunes voix. On aime leur inventivité formelle, comme l’authenticité brute de leurs propos.

http://www.carredebaudouin.fr/wp-content/uploads/2013/09/Dossier_de_presse_bamako_web.pdf

  • Exposition Martin Luther King: « I have a dream »

L’exposition Martin Luther King: « I have a dream » présente les photos de l’emblématique discours du 28 août 1963 jusqu’au 17 Janvier 2014, à la Maison des Etats-Unis à Paris. Dévoilant également des images traitant de l’esclavage et de la période post-abolitionniste au XIXe siècle, elle rappelle les grandes étapes de la marche des noirs américains pour leur libération et donne à voir quelques-uns des grands moments de la lutte des droits civiques dans les années 1950-1960. L’exposition est ponctuée par des conférences-débats et est ouverte au public.

Entrée libre du lundi au samedi de 10 heures à 19 heures.

Tel: 01 53 63 13 43

http://www.maisondesetatsunis.com/culture/expositions.html

  • Exposition America Latina 1960-2013

La Fondation Cartier pour l’art contemporain présente, en coproduction avec le Museo Amparo de Puebla (Mexique), « América Latina : 1960-2013 » jusqu’au 6 avril 2014. L’exposition offre une perspective nouvelle sur la photographie latino-américaine de 1960 à nos jours, à travers le prisme de la relation entre texte et image photographique.

Rassemblant plus de soixante-dix artistes de onze pays différents, elle révèle la grande diversité des pratiques photographiques en présentant aussi bien le travail de photographes que des œuvres d’artistes contemporains. En explorant l’interaction entre textes et photographies dans l’art latino-américain au cours des cinquante dernières années, l’exposition America Latina choisit de mettre en perspective cette époque tumultueuse de l’histoire à travers le regard des artistes.

http://fondation.cartier.com/#/fr/art-contemporain/26/expositions/44/en-ce-moment/920/america-latina-1960-2013/

  • Un Regard de Cinéma sur l’Afrique du Sud

Dans le cadre du Festival d’Automne à Paris jusqu’au 26 Janvier 2014, la Galerie du Jeu de Paume propose dans sa programmation cinéma de découvrir un panel complet du cinéma sud-africain d’hier à aujourd’hui.

Du 1er au 10 décembre, dans le cadre du cycle  » Transgresseurs « , les spectateurs pourront découvrir des œuvres de cinéastes venant du Nigeria, Zimbabwe, Sierra Leone, Congo, Mozambique, qui ont trouvé refuge en Afrique du Sud, pays qui ambitionne de devenir un lieu de choix pour les talents de la réalisation et de la production sur le continent africain.

Rendez-vous à La Galerie du Jeu de Paume à Paris par le jardin des Tuileries, côté rue de Rivoli. Ouvert le mardi de 11h00 à 21h00 et du mercredi au dimanche de 11h00 à 19h00, fermé le lundi. Gratuit sur présentation du billet d’exposition du jour et pour les abonnés.

Programmation PDF téléchargeable:
http://www.jeudepaume.org/pdf/Brochure_AfriqueDuSud.pdf?PHPSESSID=e210ce33c267fab4adff7049e91eef32

[Cette lettre se veut être un outil collaboratif d’information sur le thème de l’intégration.

Dans un souci participatif, n’hésitez pas à nous communiquer informations et ressources pour diffusion au réseau.

Pour cela, une adresse : fdcs94-adli@orange.fr et un site https://adli94.org/

Si vous souhaitez ne plus recevoir cette lettre, faites-en la demande à la même adresse]