La Lettre de l’ADLI n°18 – Mars 2015

La lettre de l’ADLI N° 18 – MARS 2015

Infos de l’ADLI

  • Formation sensibilisation accès aux droits

Dans la lignée des précédentes sessions formation sensibilisation, et au regard de l’intérêt suscité, la Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels du Val-de-Marne organisera un parcours de formation « DROIT DE LA NATIONALITE » et « TITRES DE SEJOURS ». Les participants entameront ce cycle  par la thématique « Droit de la nationalité » pour l’achever par le thème « titres de séjours ».
Une formation sensibilisation « DROIT DE LA NATIONALITE », réalisée avec l’association Justice et Ville aura lieu le mardi 19 mai 2015 avec l’intervention de la Directrice de greffe du Tribunal d’Instance de Villejuif.
Les formations sensibilisations « TITRES DE SEJOURS » seront organisées dans un second temps au cours du dernier semestre 2015.

Contactez-nous à la Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels du Val de Marne pour signaler votre intérêt à suivre une nouvelle session que nous pourrions organiser: fdcs94-adli@orange.fr

  • Visite de la plateforme d’accueil de l’OFII et formations

La délégation territoriale de l’OFII à Créteil ouvre toujours leurs portes aux bénévoles et salariés travaillant dans le domaine du champ de l’intégration dans le Val-de-Marne. Il est possible sous forme de parcours de visiter la plateforme d’accueil et de participer aux formations civique et citoyenne, formations « Vivre en France » et formation droit et devoirs des parents.
Dans cette logique de parcours, il est nécessaire de s’inscrire dans un premier temps aux visites de plateforme pour pouvoir assister à la formation citoyenne et civique; puis à la formation « Vivre en France », et dans un dernier temps à la formation droit et devoirs des parents.

Contactez-nous à la Fédération des centres sociaux et socioculturels du Val-de-Marne pour vous inscrire : fdcs94-adli@orange.fr

 

Infos diverses

§        Actualités GENERALES

  • Le Conseil d’Etat annule partiellement la circulaire sur les mineurs isolés étrangers…

Dans un arrêt du 30 janvier 2015, le Conseil d’Etat a annulé pour partie la circulaire du Ministère de la Justice du 31 mai 2013 relative aux modalités de prise en charge des mineurs étrangers isolés. La décision du Conseil ne remet pas en cause tous les aspects de la circulaire, mais elle prive le dispositif du cœur de son fonctionnement, rendant ainsi indispensable une remise à plat complète.

Le Conseil d’Etat admet que le critère de l’intérêt de l’enfant autorise la Ministre de la Justice à inviter les parquets à tenir compte à la fois des capacités d’accueil et du nombre de mineurs déjà accueillis dans chaque département. En revanche, il censure la circulaire en ce qu’elle prévoit que « le choix du département définitif sera guidé par le principe d’une orientation nationale », qui « s’effectue d’après une clé de répartition correspondant à la part de population de moins de 19 ans dans chaque département ». Le Conseil d’Etat ne se prononce pas sur l’opportunité d’un tel critère, mais observe que celui-ci n’est pas prévu par la loi. Dès lors, la Ministre de la Justice ne pouvait pas le prévoir par la voie d’une simple circulaire.
http://www.conseil-etat.fr/Decisions-Avis-Publications/Decisions/Selection-des-decisions-faisant-l-objet-d-une-communication-particuliere/CE-30-janvier-2015-Departement-des-Hauts-de-Seine-et-autres

  • …le gouvernement donnera « une base légale » au dispositif

Le Gouvernement a réagi le 3 février dernier à la décision du Conseil d’Etat concernant la circulaire du ministère de la Justice de mai 2013 relative aux modalités de prise en charge des mineurs étrangers isolés.
Soulignant que « le gouvernement est attaché au maintien de ce dispositif », le Premier ministre fait savoir dans son communiqué qu’il n’entend en rien le remettre en question mais simplement saisir rapidement le Parlement pour lui donner « une base légale ».
http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2015/02/03.02.2015_communique_de_presse_de_manuel_valls_premier_ministre_-_mineurs_isoles_etrangers_mie.pdf

  • Dialogue engagé par le gouvernement avec l’Islam de France

Lors du conseil des ministres du mercredi 25 février, Bernard Cazeneuve a engagé la réforme du culte musulman par entre autre la mise en place d’une nouvelle méthode de relations entre l’État et les musulmans de France à l’image de  «l’instance Matignon» (espace de dialogue entre l’Etat et les plus hauts responsables de l’Église catholique). La première réunion de cette nouvelle instance de dialogue devrait intervenir, selon le cabinet du ministre, «avant le début du Ramadan».
Plusieurs mesures sont annoncées dont des formations à l’université pour les imams ; l’incitation pour davantage d’établissements d’enseignement musulmans à être sous le régime du contrat avec l’Etat, la promotion de la recherche sur l’islam…
http://www.gouvernement.fr/conseil-des-ministres/2015-02-25/le-dialogue-avec-l-islam-de-france

  • Module web « Accueil des étrangers »

Ce module web « Accueil des étrangers » vise à harmoniser sur l’ensemble du territoire national l’information délivrée aux usagers étrangers. Cet outil répond aux objectifs d’amélioration et de simplification de l’accueil des étrangers en préfecture.
Les internautes peuvent ici accéder aux informations générales puis, en cliquant sur leur département de résidence depuis un menu déroulant, afficher directement les données locales de type adresses, heures d’ouverture des bureaux, modalités pratiques d’envoi des dossiers…
http://accueil-etrangers.gouv.fr/

  • Réforme de la formation linguistique des étrangers primo-arrivants

La réforme de la formation linguistique des étrangers primo-arrivants engagée avec le projet de loi relatif au droit des étrangers souhaite inscrire les étrangers primo-arrivants dans de véritables parcours d’accueil et d’intégration caractérisés par un relèvement du niveau d’exigence linguistique.
La rénovation réside précisément dans ce terme de parcours qui inscrit l’accueil des étrangers dans une articulation effective avec la politique de délivrance des titres de séjour : l’instauration d’un véritable parcours d’accueil et d’intégration impliquant des étapes juridiquement sanctionnées.
L’objectif est de faire de la délivrance du titre pluriannuel (au bout d’un an) puis de la carte de résident (au bout de cinq ans) les deux étapes sanctionnant l’engagement du migrant dans ce parcours et le respect de ses obligations.
Une webconférence avec les interventions de Isabelle KAELBEL, chef du bureau de l’apprentissage de la langue et de la citoyenneté, et Brigitte PREUNG, chef du bureau ressources et synthèses de la Direction de l’Accueil, de l’Accompagnement des Etrangers et de la Nationalité (DAAEN) sur cette réforme a eu lieu le 27 février sur le site idéal connaissances (vous pouvez la revoir ICI et retrouver les supports de présentation ICI et ICI).

  • Redéfinition des objectifs du dispositif Ouvrir l’Ecole aux Parents pour la Réussite des Enfants (OEPRE)

Les objectifs et les modalités de gestion du dispositif « Ouvrir l’école aux parents pour la réussite des enfants » pour l’année 2014-2015 ont été publiés dans le Bulletin officiel du 18 décembre 2014.
La circulaire a pour objet de redéfinir les modalités et les objectifs de ce dispositif, anciennement nommé « Ouvrir l’École aux parents pour réussir l’intégration ». Il connaît, à partir de cette année, des modifications qui concernent le public bénéficiaire (et les modalités de pilotage) : À compter de la rentrée scolaire 2014-2015, ce dispositif est désormais consacré en priorité au public étranger primo-arrivant « résidant en France de façon régulière et ayant signé un contrat d’accueil et d’intégration (CAI) depuis moins de cinq ans » (Cette nouvelle priorité « ne devra pas entraîner la désinscription de parents bénéficiaires »).
http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=84351

  • Validation du mariage homosexuel d’un couple franco-marocain par La Cour de Cassation

Le pourvoi en cassation du Procureur général de la Cour d’Appel de Chambéry a été rejeté. La Cour de cassation, par arrêt du 28 janvier 2015, a validé le mariage d’un couple homosexuel franco-marocain, malgré une convention bilatérale avec le Maroc qui établit que les ressortissants marocains ne peuvent se marier avec un français ou une française du même sexe. La Cour a estimé que la liberté fondamentale de se marier l’emportait sur la convention bilatérale passée entre les deux pays. Pour la Haute juridiction, une convention passée entre la France et le Maroc ne peut faire obstacle si le futur époux marocain a un lien de rattachement avec la France, tel que son domicile.
Pour information, voici également la décision du défenseur des droits sur le sujet
https://www.courdecassation.fr/IMG///Communique_mariage_franco-marocain_150128.pdf

  • Projet de loi autorisant la ratification du protocole additionnel à la Charte européenne de l’autonomie locale sur le droit de participer aux affaires des collectivités locales

Le Ministre des affaires étrangères et du développement international a présenté un projet de loi autorisant la ratification du protocole additionnel à la Charte européenne de l’autonomie locale sur le droit de participer aux affaires des collectivités locales (vous pouvez retrouver ce protocole ICI).
Dans le préambule de la Charte européenne de l’autonomie locale, ratifiée par la France en 2007, les États membres du Conseil de l’Europe reconnaissent le droit des citoyens de participer à la gestion des affaires publiques comme faisant partie des principes démocratiques communs à l’Organisation. La Charte ne comporte cependant pas de dispositions de fond sur ce sujet.
Le Protocole additionnel, issu d’un long travail intergouvernemental consacré par le Conseil de l’Europe à la participation démocratique au niveau local, vise à faire entrer dans le champ d’application de la Charte, le droit pour toute personne de participer aux affaires d’une collectivité locale.
http://www.senat.fr/leg/pjl14-324.html

  • Publication du rapport d’Amnesty international

Amnesty International publie son rapport annuel 2014, accompagné de prévisions sur l’évolution de la situation des droits humains en 2015. L’ONG indique que « pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, le nombre de personnes déplacées dans le monde a dépassé les 50 millions. »
Dans son document (à partir de la page 191), cet organisme critique la politique exercée en France concernant les réfugiés et les expulsions de campements Roms.
https://www.amnesty.org/download/Documents/POL1000012015FRENCH.PDF

  • Régularisation des étrangers en situation irrégulière n’est pas un droit automatique

Par un arrêt du 4 février 2015, le Conseil d’État déclare que la circulaire du ministre de l’intérieur dite circulaire Valls du 28 novembre 2012 n’est pas directement invocable par les ressortissants étrangers en situation irrégulière devant un juge administratif. Le texte relatif aux conditions d’examen des demandes de régularisation indique aux préfets les critères sur lesquels ils peuvent s’appuyer pour apprécier une demande formulée par un ressortissant qui sollicite une admission au séjour portant l’une des mentions suivantes : « vie privée et familiale » ; « salarié » ; « travailleur temporaire ».
Le Conseil d’État juge que les indications figurant dans la circulaire constituent de simples « orientations générales » : par conséquent, cette circulaire ne peut être invoquée devant le juge administratif.
http://www.conseil-etat.fr/Decisions-Avis-Publications/Decisions/Selection-des-decisions-faisant-l-objet-d-une-communication-particuliere/CE-4-fevrier-2015-Ministre-de-l-interieur-c-M.-B-A

  • Rapport sur la visite en France du commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe

Nils Muižnieks, Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, a rendu public le 17 février dernier son rapport sur les discriminations en France lors de sa visite en France du 22 au 26 septembre 2014. Dans ce rapport, le Commissaire aborde les questions de l’intolérance et du racisme, ainsi que le respect des droits de l’homme des migrants, des Gens du voyage, des Roms et des personnes handicapées. Pour lui, « les discours et actes haineux et discriminatoires non seulement persistent mais sont en hausse en France ».
https://wcd.coe.int/com.instranet.InstraServlet?command=com.instranet.CmdBlobGet&InstranetImage=2687995&SecMode=1&DocId=2236812&Usage=2

  • Vœu relatif à l’accompagnement sociolinguistique des adultes au Conseil de Paris

Sur proposition du groupe communiste Front de Gauche  du Conseil de Paris lors de la séance des 9 et 10 février, un vœu a été déposé et voté à la majorité afin que la Maire de Paris interpelle le Gouvernement pour que le financement par l’Etat d’actions d’accompagnement linguistiques conserve sa portée générale et n’intègre pas de critère de durée minimum de présence sur le territoire national.
http://paris.centres-sociaux.fr/files/2015/02/Voeu-relatif-%C3%A0-laccompagnement-linguistique.pdf

  • Avis du CESE sur l’insertion professionnelle des jeunes ultramarins

En maintenant une approche globale de la question de l’insertion professionnelle et sociale des jeunes ultramarins, en s’intéressant à leur scolarisation (du plus jeune âge jusqu’à l’enseignement supérieur) mais aussi à leurs activités associatives, culturelles et sportives ainsi qu’à leurs conditions d’insertion sur le marché du travail et dans la société, l’avis du Conseil Economique Social et Environnementale (CESE) veut souligner les spécificités ultramarines et proposer un ensemble de préconisations dédiées aux jeunes ultramarins en vue de leur insertion. Le diagnostic a notamment établi des taux d’illettrisme et de décrochage scolaire élevés, des taux de chômage insupportables dans la plupart des territoires ultramarins et, dans une proportion importante, une jeunesse désemparée sur le chemin de la déshérence. Il est donc impératif et urgent d’agir en faveur de l’insertion professionnelle et sociale de ces jeunes qui constituent d’abord et avant tout l’avenir et la richesse de la France.
http://www.lecese.fr/sites/default/files/pdf/Fiches/2015/FI05_insertion_pro_ultra.pdf

  • Enquête sociologique sur les facteurs de réussite des primo-arrivants

Deux sociologues, Elyamine SETTOUL (Institut National d’Etudes Démographiques) et Shirin SHAHROKNI (Cambridge, Institut d’Etudes Politiques de Paris), se sont penchés sur les récits d’une vingtaine de jeunes adultes primo-arrivants accompagnés par l’association Passeport Avenir, de provenance extra-européenne (principalement Afrique du Nord et Afrique de l’Ouest) ayant immigré en France entre la petite enfance et l’adolescence. L’étude, menée en partenariat avec la Direction de l’Accueil, de l’Accompagnement des Etrangers et de la Nationalité (DAAEN) du Ministère de l’Intérieur, s’appuie sur le réseau des étudiants bénéficiaires de l’association Passeport Avenir, s’intéresse à ces élèves ayant connu des trajectoires de réussite scolaire, sans passer par la « voie royale » des classes préparatoires traditionnelles, pour parvenir à une forte ascension sociale intergénérationnelle.
Cette enquête sociologique ouvre la voie à une réflexion plus large sur la mise en œuvre des politiques d’accompagnement des étrangers dans leur réussite universitaire et leur accès à l’emploi, ainsi que la reconnaissance de l‘apport des personnes immigrées à notre pays.
http://ac-nantes.fr/servlet/com.univ.collaboratif.utils.LectureFichiergw?CODE_FICHIER=1394708823793&ID_FICHE=82092

  • L’apport économique des étudiants étrangers en France

Une étude menée par l’institut BVA pour Campus France (organisme chargé de la promotion de l’enseignement supérieur, de l’accueil et de la gestion de la mobilité internationale des étudiants et des chercheurs) révèle le coût et l’apport économique des étudiants étrangers.
Ce travail montre que l’estimation de l’apport économique global immédiat des étudiants ou de leurs proches est positive pour la France, Une dépense importante pour chaque étudiant, qui demande des efforts financiers,  La majorité d’entre eux (65 % à 85 %) deviennent à l’issue de leur séjour d’études, des consommateurs et prescripteurs (de produits français ; d’études en France ; de relations avec les entreprises françaises ; de tourisme en France).
http://www.bva.fr/data/sondage/sondage_fiche/1630/fichier_note45_apport_economique_campusfrance_bva_25nova7ca0.pdf

  • Approbation du livret du citoyen

L’arrêté du 19 février 2015 officialisant le « livret du citoyen » est paru.
Le « livret du citoyen » clarifie les domaines et le niveau des connaissances attendues par référence au socle commun de connaissances, de compétences et de culture mentionné dans le code de l’éducation  prévu pour les élèves.
Ce livret est disponible ici
http://legifrance.gouv.fr/jopdf/common/jo_pdf.jsp?numJO=0&dateJO=20150225&numTexte=44&pageDebut=03556&pageFin=03556

  • Un nouveau site internet pour le R.A.Dy.A.

Le RADyA (Réseau des Acteurs de la Dynamique en Ateliers Sociolinguistiques), association loi 1901 agréé entreprise sociale et solidaire, fondée collégialement par onze intervenants ASL de terrain sur une dynamique de réseau en 2009, est à l’origine de la co-construction de la pédagogie des ASL.
L’association souhaite revoir l’interface de leur site internet ASLweb afin qu’elle soit plus consultée, mieux comprise, utilisée et mutualisée par tous les acteurs soutenus et fédérés.
Pour financer le relooking du site et atteindre l’objectif fixé de 4500€, vous pouvez vous joindre à leur campagne de levée de fonds sur le site ULULE en cliquant sur le lien suivant : http://fr.ulule.com/relooking-radya/

 

§        Actualités DÉPARTEMENTALES

  • Orientations 2015 de la politique d’accueil et d’intégration

Suite à la diffusion de la circulaire du 2 février 2015 relative aux orientations de la politique d’accueil et d’intégration des étrangers en France par la Direction de l’Accueil, de l’Accompagnement des Étrangers et de la Nationalité (DAAEN), le service politiques sociales de la Direction Départementale de le Cohésion Sociale du Val-de-Marne (DDCS 94) a communiqué les nouvelles modalités pour l’accueil des apprenants étrangers dans les cours de langue de française :
–       La notion de primo-arrivant pour les apprenants est confirmée (cinq premières années de présence en France),
–       Un accent est mis sur l’apprentissage de la citoyenneté et des valeurs républicaines,
–       La possibilité de crédits par d’autres Budget Opérationnel de Programme (BOP) est envisagée.
La DDCS 94 rappelle que ce resserrement des conditions de fonctionnement avait déjà été annoncé lors de la période 2013/2014. Au vu de ces orientations 2015, il est notamment demandé aux porteurs de préciser dans les dossiers déposés la part des primo-arrivants pour les demandes de subvention 2015.
Bien que sa mise en œuvre soit progressive, les services de l’Etat indiquent qu’il est important que ce critère soit effectif pour la rentrée de septembre 2015.

  • Formalités pour les Documents de Circulation Etrangers Mineurs (DCEM) et Titre d’Identité Républicain (TIR)

Les mineurs étrangers, qui résident en France, n’ont pas à avoir de titre de séjour dans la mesure où ils n’exercent pas d’activité professionnelle. Toutefois, pour faciliter leurs déplacements hors de France, ils peuvent obtenir un Document de Circulation pour Etranger Mineur (DCEM) ou un Titre d’Identité Républicain (TIR). Ces titres permettent au jeune de justifier son séjour légal en France et d’être réadmis, en dispense de visa, en France ou aux frontières extérieures de l’Espace Schengen.

  • Nouvelles formalités des formations linguistiques OFII

La formation linguistique dite Hors-CAI devient la Formation Linguistique Complémentaire (FLC). Les primo-arrivants non communautaires ayant signé un Contrat d’Accueil et Intégration (CAI) depuis moins de cinq ans et les candidats à l’acquisition de la nationalité française par naturalisation peuvent bénéficier de la Formation Linguistique Complémentaire.

 

Des Rendez-vous possibles

  • 5ème rencontre nationale des luttes de l’immigration

Le collectif de Saint-Etienne du Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires (FUIQP) accueille les cinquièmes rencontres nationales des luttes de l’immigration qui seront un moment d’échanges et de débats. Elles permettront de faire l’état des lieux de la situation et des luttes, d’échanger sur les obstacles et les difficultés à structurer un mouvement national pouvant peser sur le rapport des forces politiques.
La 5ème rencontre nationale des luttes de l’immigration et des quartiers populaires se tiendra à Saint-Etienne les 18 et 19 avril 2015. Vous pouvez réserver ou confirmer votre participation en envoyant un mail à soniamoussawi@gmail.com

 §        Dans le Val-de-Marne

  • Projections Les Messagers et Point de chute

Les Archives départementales du Val-de-Marne projettent, le jeudi 2 avril prochain à 19h, deux films documentaires : Les Messagers et Point de chute. Ces films sont issus des recherches menées par Laetitia Tura (lauréate 2015 de la résidence Frontières) et Hélène Crouzillat sur la situation des migrants bloqués aux marges de l’Europe.
La projection, accompagnée de la présentation de la série photographique « Les ombres de Gorée », sera suivie d’un débat avec les réalisatrices.
Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour plus d’informations : http://www.primaluce.fr/portfolio/les-messagers/

Pour information, en résidence de janvier à juin 2015, Laetitia Tura réalisera un court-métrage autour du thème des frontières, intitulé Ils me laissent l’exil, et proposera des activités en rapport avec son projet au Musée national de l’histoire de l’immigration.
http://www.histoire-immigration.fr/education-et-recherche/la-mediatheque/residences/residence-frontieres-2015

  • 18e Biennale de danse du Val-de-Marne

La 18e Biennale de danse du Val-de-Marne aura lieu du 5 mars au 3 avril 2015 autour du thème « sens migratoire ».  Trois axes irrigueront la Biennale : la polyphonie migratoire de la création avec des artistes venus de France mais aussi d’Espagne, d’Italie, du Portugal, du Mexique, des Pays Bas, d’Autriche, d’Angleterre,…), le lien avec l’histoire de la danse (la Collection Lise B de Fabrice Dugied, Anna Halprin et Sigurd Leeder revisités par Anne Collod), et le parcours muséal avec le Louvre et le MAC/VAL imaginé autour des œuvres fantastiques de J.Bosch.
Durant ces cinq semaines, plus de trente compagnies, dix créations, sept premières en France et une soixantaine de représentations feront vivre la danse dans tout le département.
Vous pouvez trouver le programme en clinquant sur le lien suivant : http://www.alabriqueterie.com/index.php/fr/biennale-de-danse/agenda-biennale

 §        A Paris

  • Formation de formateurs « Communiquer pour aller vers l’insertion sociale et professionnelle » du Programme AlphaB

Le Programme AlphaB d’Espace Bénévolat propose cette formation aux formateurs bénévoles investis dans l’enseignement du français. Elle a pour objectif de présenter des outils et une méthodologie pour animer des séances autour de la communication verbale et non verbale, en vue de faciliter l’insertion sociale ou la préparation à l’emploi.
La formation se tiendra le lundi 23 mars de 9h30 à 16h30 à Paris

  • Exposition « 150 ans d’immigration. Paris »

Cette exposition, organisée par La Ligue de l’enseignement de Paris du 2 au 25 mars retrace l’histoire de l’immigration à Paris depuis 1850. A travers cette histoire, émerge celle des discriminations raciales et des luttes pour l’égalité.
Vous pouvez vous rendre au Centre d’animation Poterne des Peupliers 75013 pour l’observer.
http://ligueparis.org/centre-animation/13eme-arrondissement/poterne-des-peupliers/

  • Exposition « Migrations au féminin »

Génériques présente sa nouvelle exposition itinérante « Migrations au féminin. Un siècle d’histoires en France » du 4 au 14 mars prochain à la Mairie du Xe arrondissement de Paris. A travers une sélection de documents d’archives, cette exposition permet de retracer les réalités vécues par les femmes venues (de nombreux pays différents) s’installer en France entre le début du XXe siècle jusqu’à nos jours. Par les multiples parcours de vie qu’elle donne à voir, l’exposition contribue à montrer la diversité de l’immigration en France, les enjeux qu’elle soulève ainsi que les apports de ces femmes pour faire progresser l’égalité et le vivre-ensemble.
http://www.generiques.org/exposition-migrations-au-feminin/#sthash.v8L9DfEA.dpuf

  • Débat sur « La visibilité sociale des femmes migrantes »

La revue Hommes et Migrations propose un débat sur la visibilité sociale des femmes migrantes à l’Institut des Cultures d’Islam, le 21 mars prochain à 11h00.
Animé par Marie Poinsot, rédactrice en chef de la revue, il s’agira, avec la participation de Chahla Beski-Chafiq (fondatrice de l’Adric, sociologue et auteure de nouvelles et de romans), Sedef Ecer (auteure, comédienne et documentariste) et Louisa Zanoun (responsable du pôle culturel et de recherche de Génériques et coordinatrice du numéro de la revue « Migrance » sur les femmes migrantes) de lutter contre les regards négatifs en s’interrogeant entre autre sur la manière de manifester autrement pour la (re)connaissance de ces femmes dans l’espace public.
http://www.institut-cultures-islam.org/agenda/la-visibilite-sociale-des-femmes-migrantes/

 §        En Ile-de-France

  • Programme de formation « Accueillir et accompagner les personnes primo-arrivantes », du CRPVE

Le Centre de Ressources Politique de la Ville en Essonne propose un programme de formation visant à optimiser et consolider les compétences des professionnels et des bénévoles en charge de l’accueil et de l’accompagnement des personnes primo-arrivantes en Essonne.
Sept modules répartis sur quatorze journées (de mars à juillet 2015) de formation permettront de mener une réflexion collective à partir de pratiques professionnelles et d’accéder à des éléments de connaissance indispensables à une compréhension fine de la question migratoire. Les modules traiteront des sujets tels que l’interculturalité, la parentalité ou l’insertion linguistique et professionnelle.
http://www.crpve91.fr/Formations/Programme_primo-arrivants.pdf

 

De la lecture et des outils

  • Carte interactive pour aider les professionnel-le-s à orienter les femmes victimes de violence

Le centre Hubertine Auclert a conçu une carte interactive pour aider les professionnel-le-s à orienter les femmes victimes de violence vers des dispositifs spécialisés en Ile-de-France. Ce sont près de 400 structures qui y sont recensées.
Cette cartographie permet d’identifier et de localiser les principales structures associatives spécialisées dans l’accompagnement des femmes victimes de violences dans chaque département d’Ile-de-France.
Elle peut être également consultée par un public plus large et notamment les femmes victimes de violences. Pour être conseillées et accompagnées dans leurs démarches, nous conseillons aux femmes victimes de violences et leurs proches d’appeler en priorité le 3919, ligne nationale d’information gérée par la Fédération Nationale Solidarité Femmes, où leur situation sera évaluée par un(e) professionnel(le) qui les orientera vers une structure spécialisée selon la situation vécue.
http://orientationviolences.hubertine.fr/

  • Documentaire « Au 106 bis boulevard Ney » à réécouter en Podcast

L’émission « Sur les docks » de France culture a traité  dans un documentaire d’Amélie Tulet et Diphy Mariani les questions de domiciliation dont la domiciliation dite « sociale » disponible en Podcast.
Ce documentaire nous plonge dans le quotidien de dizaines de personnes domiciliées au sein de l’association parisienne « Au 106 bis boulevard Ney ».
http://www.franceculture.fr/emission-sur-les-docks-au-106-bis-boulevard-ney-2014-10-22

  • Cartographie interactive des parcours parisiens d’apprentissage du français pour les populations migrantes

La direction départementale de la cohésion sociale de Paris a mis en place une cartographie des parcours d’apprentissage du français pour les populations migrantes, proposés sur tout Paris. Cet outil destiné aux prescripteurs du département mais également aux acteurs de l’insertion sociale et professionnelle, facilite l’orientation vers les offres existantes et souhaite apporter des réponses cohérentes aux besoins des bénéficiaires.
Consultable ici. Login : cartographie mot de passe : DDCS/PDI75  Guide d’utilisation

  • Livre « Voyageur malgré lui »

Le livre de Minh Tran Huy, « Voyageur Malgré Lui » aux éditions Flammarion, réunit mémoires familiales et mémoires collectives dans un récit qui s’attache à revenir sur les histoires de ceux ballottés et perdus dans les labyrinthes de l’Histoire mondiale.  Il ne s’agit pas de célébrer inconditionnellement le déracinement de ceux qui étaient contraints de partir, déracinement souvent vécu comme un poids plutôt qu’une libération, mais de leurs donner, enfin, le respect et l’attention qu’ils méritent.
http://editions.flammarion.com/Albums_Detail.cfm?ID=46478&levelCode=litterature

 

[Cette lettre se veut être un outil collaboratif d’information sur le thème de l’intégration.
Dans un souci participatif, n’hésitez pas à nous communiquer informations et ressources pour diffusion au réseau.
Pour cela, une adresse : fdcs94-adli@orange.fr et un site https://adli94.org/
Si vous souhaitez ne plus recevoir cette lettre, faites-en la demande à la même adresse]