En octobre 2016, dans le contexte du démantèlement de la “jungle” de Calais, l’annonce de la création d’un Centre d’Accueil et d’Orientation (CAO) à Croisilles, commune rurale du Pas-de-Calais, a provoqué au sein de la population de vives tensions, attisées par des anti-migrants, souvent venus de l’extérieur, au point de trouver un écho médiatique national (chaines infos, 20h des grandes chaines…) et même international (New York Times, chaines japonaises…).

 

Après l’ouverture du centre d’accueil, au fil des semaines, le climat s’est apaisé et prenant le contre-pied du contexte tendu, de nombreux bénévoles se sont manifestés pour accueillir et accompagner les réfugiés. Sous la coordination du centre social, un livre a été écrit à 62 mains pour témoigner de cette rencontre, expliquer les raisons du départ du pays d’origine, la traversée depuis la Lybie, la vie à la jungle de Calais et l’arrivée puis la vie au CAO.

 

Vous pouvez consulter ici la présentation du projet mené par la Maison des habitants (Croisilles) sur la plateforme de partage des expériences menées dans les centres sociaux C’estpossible.me