Le livre de l’écrivain martiniquais Patrick Chamoiseau se penche avec humanisme et générosité sur la question des migrants.

L’ouvrage est divisé en courts chapitres. Comme dans nombre de ses textes, il ne manque pas d’instruire le procès du capitalisme, du consumérisme et de la marchandisation. L’auteur formule ainsi les grands principes humains qui pourraient nourrir ce nouvel imaginaire et conduire à la «mondialité» voulue par son ami Edouard Glissant. Une ode à la liberté, à la tolérance et à l’accueil.