Durant le festival culturel de la jeunesse organisé par Diakonie Wuppertal pour les mineurs non accompagnés et leurs tuteurs, les jeunes sont invités à lire des textes qu’ils ont écrits sur ce qu’ils ont vécu pendant leur fuite.

 

La correspondante du Spiegel, Susanne Koelbl, qui a travaillé comme reporter de guerre, a initié le projet en 2015 afin de rapprocher les gens, et de transmettre des sentiments via la poésie.

 

Vous pouvez lire ICI l’intégralité de l’article d’Andrea Grunau sur le site Info Migrants.