Dans une tribune parue dans le journal l’Humanité, Catherine Quiminal et Maryse Tripier, Professeures de l’université Paris-Diderot, qui ont consacré leur carrière aux immigrés en France, se penchent sur les argumentaires des pros et anti ouverture des frontières en posant le fait que les migrations sont inéluctables.

 

« Pourquoi nous défendons désormais la liberté de circulation et d’installation ? Pourquoi il faut multiplier les acteurs impliqués et les organiser ?

Les élections européennes vont-elles être à nouveau l’occasion de désigner les migrants comme responsables de bien des maux que connaît la société française ? Ne peuvent-elles être au contraire un moment de débat sur la crise des politiques migratoires ?

Face à la persistance des flux migratoires non régulés à destination de l’Europe et à l’inefficacité avérée des renforcements des contrôles aux frontières n’y a –t-il d’autres solutions que de renforcer encore et encore la « forteresse Europe » au mépris de tant de vies humaines ? »

 

Vous pouvez retrouver la tribune sur le site de l’Humanité ICI